Mali
Sélection - Best Of   |  Agriculture au Mali   |  Animaux   |  Art Dogon   |  Artisans   |  Ville de Bamako   |  Désert & Savane   |  Ville de Djenne   |  Portraits   |  Villages et Habitat   |  Hombori   |  Marchés   |  Mopti et Niger   |  Yendouma   |  Danse des Masques   |  Vues aériennes  

 
  home zouba.org  |  Accueil Chine   |  Accueil Mali   |  Autour du Monde   |  Videos   |  Recettes de cuisine  
 
ZOUBA.ORG
 
ACCUEIL MALI
Minorités Ethniques
Best Of
Agriculture
Animaux
Art Dogon
Artisans
Bamako
Désert & Savane
Djenne
Portraits
Habitats & Villages
Hombori
Marchés
Mopti & Fleuve Niger
Yendouma
Danse des Masques
Vues aériennes
 


ACCUEIL CHINE
 
AUTOUR DU MONDE
Canada
Mexique
Cuba
Italie
 


NATURE EN DANGER
 


CUISINE.ZOUBA.ORG
 
  NEWS
 
PLAN DU SITE
 
DIVERS LIENS








Photo de Lotus, prise sur un lac du palais d'été au nord-ouest de Beijing

Bamako
Présentation
  Présentation  |  Bamako 1   |  Bamako 2   |  Bamako 3   |  Bamako 4   |  Bamako 5   |  Bamako 6  
BAMAKO.

BAMAKO est la CAPITALE de la République du Mali, sur le Niger, dans le sud-ouest du pays.
En 2004, la ville compte 953 600 habitants (Bamakois).
BAMAKO est le centre administratif du pays, un important port fluvial et un centre commercial pour toute la région alentour.
La capitale Bamako est érigée en district et subdivisée en six communes dirigées par des maires élus..

HISTOIRE
Le site de BAMAKO a été occupé dés la préhistoire comme l’ont relevé les fouilles archéologiques de Magnambougou. Bamako, originellement Bammâko (« marigot du caïman » en bambara) a été fondé à la fin XVI ème siècle par les Niaré, qui étaient des bambaras.
Niaréla, le quartier des Niaré, est le plus ancien quartier de Bamako. À la fin du XIX ème siècle, Bamako est un gros village fortifié de 600 habitants.
En 1895, elle devient chef-lieu de cercle avant de devenir capitale du soudan français en 1920.
Le 1er février 1883, les Français, avec Borgnis-Desbordes entrent à Bamako. En 1895, elle devient chef-lieu de cercle avant de devenir capitale du Haut Sénégal-Niger le 17 octobre 1899 puis du Soudan français en 1920.
Entre 1903 et 1907 est construit le palais de Koulouba, palais du gouverneur puis siège de la présidence de la République à partir de l’indépendance en 1960.
En 1904, la ligne de chemin de fer du Dakar-Niger est inaugurée. En 1905, débute la construction de l’Hôpital du point G.
Le 20 décembre 1918, BAMAMKO devient une commune mixte dirigé par un administrateur maire.
En 1927 est construite la cathédrale. La Maison des artisans est créée en 1931. En 1947 un premier pont sur le Niger est érigé. La grande mosquée de Bamako est construite en 1948.
Le 18 novembre 1955, BAMAKO devient une commune de plein exercice, son maire, Modibo Keïta, est élu pour la première fois un an plus tard.
Le 22 septembre 1960, l’indépendance du Mali est proclamée et BAMAKO devient la Capitale de la nouvelle République du MALI .

DEMOGRAPHIE et GEOGRAPHIE
Situé sur les rives du fleuve Niger, appelé Djoliba (« le fleuve du sang »), Bamako est situé dans une cuvette entouré de collines.
Son accroissement démographique est impressionnant : 37000 habitants en 1945, prés de 100 000 en 1960 lors de l’indépendance du Mali, l’agglomération compte aujourd’hui plus d’un millions d’habitants et continue à attirer une population rurale en quête de travail.
Cet accroissement incontrôlé entraînent des difficultés importantes en terme de circulation, d’hygiène (accès à l’eau potable, assainissement), pollution…
Situé à 1000 kilomètre de Dakar et d’Abidjan et à 400 kilomètres de la frontière guinéenne, Bamako est devenu le carrefour de l’Afrique de l’ouest et accueillent une population varié, composées des différentes ethnies présentes au Mali mais aussi des pays limitrophes.

TRANSPORTS et ECONOMIE
Une ligne de chemin de fer relie Bamako à Dakar en passant par Kati, Négala, Kita et Kayes.
Le réseau routier permet de se rendre vers Koulikoro, Kati, kolokani, Ségou, Sikasso.
L’aéroport international de Bamako-Sénou est situé à 15 kilomètres du centre-ville et dessert les principales capitales des pays de la sous-région mais également du reste de l’Afrique et Paris.
La navigation sur le fleuve Niger est possible à partir de Koulikoro vers Mopti et Gao.
L’agriculture est limitée essentiellement au maraîchage, la pêche (malgré la présence de pêcheur Bozos) et l’élevage sont peu développés.
L’industrie malienne est concentré dans le district de Bamako (70 % des personnes employés dans ce secteur travaillent à Bamako).
Le secteur tertiaire est le plus développé, notamment l’artisanat et le commerce.
Mais BAMAKO est aussi le siège des grandes entreprises et des administrations du Pays.

MONUMENTS et SITES
Capitale politique et administrative, les principaux ministères se situent dans le quartier du Fleuve.
La présidence de la République est installé dans le Palais de Koulouba situé sur une colline baptisée par les Bamakois «colline du pouvoir».
Ce palais a été construit en 1908 pour arbitrer la résidence du gouverneur du Soudan français pendant la colonisation.
Le Musée National du Mali fut construit en 1979 par l’architecte Jean-Loup Pivin, en banco stabilisé en s’inspirant du style soudanais. Il présente plusieurs expositions présentant l’artisanat malien ainsi qu’une collection sur la préhistoire au Mali.
À proximité se trouve un jardin botanique présentant les principales espèces caractéristiques ainsi qu’un parc zoologique de 17 hectares.
Le Marché rose est situé au cœur de BAMAKO. Construit pendant la colonisation, il fut dévasté par un incendie en 1993 puis reconstruit. Il est le poumon économique de la ville, avec l’autre grand marché, celui de Médine.
La Maison des artisans construite en 1933 est située à proximité de la grande mosquée. Elle regroupe les différents types de productions artisanales du pays (bois, or, fer, cuir…).
La Ville de BAMAKO est située de part à d’autre du Fleuve Niger.
Deux ponts relient les deux rives : le "Pont des Martyrs" (baptisé en mémoire des manifestants tués en mars 1991 par le régime de Moussa Traoré) et le "Pont du Roi Fahd" d'Arabie Saoudite, du nom du bailleur de fond.
Une chaussée submersible, construite en forme de "gué" aux travers des hauts fonds du Fleuve Niger, et permettant d'éviter les innombrables embouteillages de la circulation, est praticable, mais uniquement en dehors de la saison des pluies.

La ville de BAMAKO, colorée, "parfumée", bruyante, s'offre à vos regards,à vos senteurs... à votre découverte !

Alors... ZOUBA ! En Avant ! et Bon Voyage !


TEXTE

  Présentation  |  Bamako 1   |  Bamako 2   |  Bamako 3   |  Bamako 4   |  Bamako 5   |  Bamako 6  





(C) mali.zouba.org.

Version 1.0a - 20/10/2005.

Accueil zouba.org  |  Accueil Chine   |  Accueil Mali   |  Recettes de cuisine   |  Videos   |  News  

Accueil Chine  
Beijing   |  Great Wall   |  Yunnan   |  Gansu   |  Xinjiang   |  Dalian   |  Hangzhou   |  Shangai   |  Suzhou   |  Jiangxi  

Accueil Mali  
Sélection - Best Of   |  Agriculture au Mali   |  Animaux   |  Art Dogon   |  Artisans   |  Ville de Bamako   |  Désert & Savane   |  Ville de Djenne   |  Portraits   |  Villages et Habitat   |  Hombori   |  Marchés   |  Mopti et Niger   |  Yendouma   |  Danse des Masques   |  Vues aériennes  

Voyages autour du Monde  
Russie   |  Canada   |  Cuba   |  Italie  



Google
Accueil zouba.org  |  Mali   |  Chine   |  Recettes de cuisine  

Commentaires et sélections de photos
Sélection - Best Of   |  Agriculture au Mali   |  Animaux   |  Art Dogon   |  Artisans   |  Ville de Bamako   |  Désert & Savane   |  Ville de Djenne   |  Portraits   |  Villages et Habitat   |  Hombori   |  Marchés   |  Mopti et Niger   |  Yendouma   |  Danse des Masques   |  Vues aériennes  

Accès direct galeries photo complètes
Sélection - Best Of   |  Agriculture au Mali   |  Animaux   |  Art Dogon   |  Artisans   |  Ville de Bamako   |  Désert & Savane   |  Ville de Djenne   |  Portraits   |  Villages et Habitat   |  Hombori   |  Marchés   |  Mopti et Niger   |  Yendouma   |  Danse des Masques   |  Vues aériennes